Tue 12 Apr 2022
Podcast /
Sur les traces de Dubuc

Lien de l'épisode /
Sur les traces de Dubuc

Partagez cet Épisode

Visiter le bâtiment 1921, c’est voir une véritable cathédrale industrielle avec ses arcs-boutants, sa structure métallique et ses longs murs de granit. Dernier édifice construit par Dubuc, il servait d’atelier de réparations mécaniques et fonderie pour les moulins de pâte à papier aménagés le long de la rivière Chicoutimi.
Des témoignages d’anciens ouvriers recueillis par Gaston Gagnon permettent de faire revivre de l’intérieur la vie des moulins et de cerner la personnalité de J.-É.-A. Dubuc que l’on surnommait « le roi de la pulpe ».
Après avoir été abandonné comme les autres bâtiments du site, le 1921 abrite depuis 2002, La Pulperie de Chicoutimi / Musée régional du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Désigné lieu historique national du Canada en 1983, puis reconnu comme site patrimonial par le ministère de la Culture et des Communications du Québec en 1984, l’ensemble du site est préservé pour les générations futures.
Plusieurs des objets de la collection du musée racontent l’histoire du lieu et de Dubuc, qui fût à un moment donné au cours du premier quart du siècle dernier, le plus grand fabricant de pâte à papier au monde sur les marchés européens et américains avec ses 4 000 travailleurs dans ses moulins.
Sur les traces de Dubuc est une série produite par Balado Boréal pour La Pulperie de Chicoutimi / Musée régional du Saguenay–Lac-Saint-Jean, grâce au soutien financier du gouvernement du Québec. Ce projet s’inscrit dans la mise en œuvre d’une mesure du Plan culturel numérique du Québec.