Thu 25 Nov 2021
Podcast /
Choses à Savoir SANTE

Lien de l'épisode /
Choses à Savoir SANTE


Les causes de la maladie d\'Alzheimer sont encore largement inconnues à ce jour. Deux études récentes soulignent qu\'un lien pourrait exister entre l\'apparition de la maladie et certains traits de personnalité.
Deux vastes études
Deux vastes enquêtes ont été menées récemment sur une éventuelle corrélation entre certains traits de caractère et le développement de la maladie d\'Alzheimer. La première étude a porté sur plus de 3.000 personnes, vivant en hébergement collectif.
Elles ont dû répondre à 240 questions. Le but du questionnaire était de déterminer auquel des 5 grands types de personnalités appartenait chaque personne. Chacun de ces types se distingue par des traits de caractère principaux, qui sont notamment la conscienciosité, le névrotisme, l\'amabilité ou encore l\'ouverture.
La seconde étude, de vaste ampleur, recherchait également de possibles liens entre la maladie d\'Alzheimer et les traits de la personnalité.
Un an après la première étude, les personnes interrogées ont été soumises à des examens spécifiques. Leur but était de vérifier la présence éventuelle de plaques amyloïdes et la configuration particulière des protéines tau, qui sont caractéristiques de la maladie d\'Alzheimer.
Certaines personnes plus susceptibles de développer la maladie
Les deux études sont parvenues aux mêmes conclusions. Les personnes que leurs réponse aux questions faisaient apparaître comme des personnalités névrotiques auraient le plus de chances de développer la maladie d\'Alzheimer. Le névrotisme étant décrit comme un trait de caractère prédisposant à l\'anxiété et à la dépression.
Par contre, les participants classés dans la catégorie de la conscienciosité seraient les moins susceptibles d\'être atteints par cette pathologie. De telles personnalités seraient prudentes et responsables, manifestant un réel souci des détails.
Le lien entre la maladie et les traits de caractère serait le plus manifeste chez les personnes qui, au moment de l\'étude, étaient en possession de toutes leurs facultés. Ce qui voudrait dire que le type même de personnalité pourrait contribuer à l\'apparition de la maladie.
Les résultats de ces études n\'étant fondés que sur l\'observation, elles ne permettent pas vraiment de connaître les mécanismes à l\'œuvre dans l\'apparition de la maladie ni d\'établir un lien de causalité entre celle-ci et tel ou tel trait de caractère.
 
See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.