Mon 29 Nov 2021
Podcast /
Choses à Savoir SANTE

Lien de l'épisode /
Choses à Savoir SANTE


Chaque jour apporte de nouvelles données sur les vaccins utilisés pour combattre le Covid-19. Ainsi, les autorités sanitaires françaises, se basant sur de nouvelles études, recommandent de ne pas injecter le vaccin Moderna aux personnes de moins de 30 ans.Des risques d\'inflammation cardiaque
La recommandation de la Haute Autorité de santé (HAS) se base sur une récente étude, selon laquelle l\'injection du vaccin Moderna pourrait être associée, chez les personnes de moins de 30 ans, à des risques accrus de myocardites et de péricardites.
Il s\'agit d\'inflammations, d\'un muscle cardiaque, pour les premières, ou de la membrane entourant le cœur pour les secondes. 
Ces affections toucheraient davantage les moins de 30 ans, et notamment les hommes. Le risque serait plus grand après l\'injection de la deuxième dose. L\'inflammation apparaîtrait dans la semaine suivant l\'injection.
Aussi la HAS conseille-t-elle de ne pas utiliser le vaccin Moderna pour ces patients jeunes, et de le remplacer, si c\'est possible, par le vaccin Pfizer.Un risque à relativiser
Toutefois, un certain nombre d\'éléments tendent à relativiser la gravité du risque encouru. D\'abord, ce type d\'inflammation, à la suite de l\'administration du vaccin Moderna, se produirait très rarement.
Ainsi, on compterait un peu plus de 130 cas, pour un million de personnes vaccinées, après l\'injection d\'une seconde dose de vaccin Moderna. Dans les mêmes circonstances, le vaccin Pfizer provoquerait un peu plus de 26 cas.
Par conséquent, la remarquable efficacité du vaccin Moderna contre les formes graves du Covid-19, estimée à environ 90 %, semble largement l\'emporter sur un risque d\'inflammation cardiaque très rare.
D\'autant que ces myocardites et péricardites semblent guérir rapidement. En effet, elles ne nécessiteraient, en règle générale, qu\'une hospitalisation de deux à quatre jours. Et, pour l\'heure, aucun décès attribuable à une inflammation cardiaque consécutive à l\'administration du vaccin Moderna n\'a été signalé.
Ceci étant, il est logique de préférer, pour cette catégorie de patients, un vaccin, le Pfizer, qui entraînerait un risque d\'inflammation cardiaque encore plus exceptionnel. 
Il est à noter, enfin, que, pour les plus de 30 ans, le vaccin Moderna semble légèrement plus efficace.   
See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.