Wed 24 Nov 2021
Podcast /
Choses à Savoir SANTE

Lien de l'épisode /
Choses à Savoir SANTE


Chaque année, en France, les accidents vasculaires cérébraux, ou AVC, touchent 140.000 personnes et provoquent environ 30.000 décès. Beaucoup pourraient être évités si les personnes concernées prenaient des précautions très simples.
De bonnes habitudes à prendre
L\'AVC survient quand le cerveau est mal irrigué. En effet, l\'obstruction ou la déchirure d\'un vaisseau peuvent provoquer un arrêt de la circulation sanguine ou une hémorragie.
Pour prévenir ce risque de santé majeur, il suffit parfois de prendre de bonnes habitudes. Ainsi, il est essentiel de faire vérifier régulièrement sa pression artérielle. En effet, l\'hypertension artérielle peut entraîner la rupture des vaisseaux sanguins et provoquer une hémorragie.
Il convient aussi de surveiller son alimentation. Elle doit être pauvre en sel, qui tend à faire augmenter la pression artérielle, et riche en potassium, qui la fait baisser. On le trouve notamment dans de nombreux fruits et légumes, mais aussi dans les céréales entières ou les noix.
Pensez aussi à manger du poisson et à éviter les plats trop gras. Il faut également faire contrôler son taux de cholestérol, un niveau trop élevé pouvant signifier un début d\'obstruction des artères.
Essayez &également d\'arrêter le tabac, qui entraîne des dépôts graisseux sur les parois des artères. Enfin, la pratique régulière d\'un exercice physique tend à activer la circulation sanguine.
L\'aspirine : une mauvaise solution pour prévenir l\'AVC ?
Voilà encore quelques années, les médecins conseillaient volontiers à certains de leurs patients de prendre de l\'aspirine de manière préventive. Il s\'agissait surtout de personnes risquant plus que d\'autres de faire une crise cardiaque ou d\'avoir un AVC.
Cette prescription se basait sur les propriétés anticoagulantes de l\'aspirine. Ainsi, ce médicament devait fluidifier le sang, et, en empêchant la formation de caillots, prévenir l\'apparition d\'un AVC.
Mais la communauté scientifique, dans sa majorité, ne tient plus le même discours. En rendant le sang plus fluide, l\'aspirine peut aussi, notamment chez les patients les plus âgés, provoquer des hémorragies. Le risque apparaît trop grand par rapport aux bénéfices attendus.
Par contre, la prise régulière d\'aspirine pourrait être avantageuse pour des patients plus jeunes. C\'est à ,chacun, éclairé par l\'avis de son médecin, d\'en décider.  
See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.